Anthropologie du public des Scènes du jura

Jeudi 8 septembre à la Fabrique, Virginie Boccard, la directrice des SdJ, a confié pour un temps sa place de meneuse de revue à Jérôme Rouger. L’olibrius n’en est pas à son coup d’essai à la Fabrique. L’an passé, dans Inoffensif (titre provisoire), il esquintait allègrement le libéralisme ambiant. Il revient cette année avec un Abécédaire de la Séduction dont on a retenu « U comme Unique ». Mais Jérôme Rouger ne s’est pas contenté de canoniser son talent: il s’est livré à une anthropologie du public, en l’occurrence celui d’une présentation gratuite de la saison d’une scène nationale, franchement hilarante et d’une logique aussi implacable qu’absurde qui n’est pas sans rappeler celle du gros Raymond. Bref, on ne vous le cache pas: en janvier, les 27 et 28, on y sera. Excellente prise de contact aussi avec Samuel Gallet, l’auteur de saison, avec qui déjà… mais c’est une autre histoire.