Le mois de la photo sort du flou

Le mois de la photographie est reconduit cette année non pas à la frontière mais en novembre. C’est Amélie Lavin qui chaperonne cette manifestation et qui prend donc la relève d’Yves Regaldi qui tenait le commissariat de la première édition il y a deux ans (notre photo). L’esprit reste le même dans le sens où Yves Regaldi avait privilégié les talents locaux et la démarche artistique dans sa sélection. Le choix de mettre en avant un talent local émergent vers le professionnalisme, selon les mots mêmes de Jean-Philippe Lefèvre, a conduit pour 2017 à faire un focus sur Daniel de Gouveia dont on mesure depuis deux ans la valeur du travail notamment grâce à son actualité sur FB. Amélie Lavin estime que le moment est venu de lui donner le petit coup de pouce nécessaire dans cette bascule vers un statut professionnel. « L’expo se fera dans l’espace public, précise Madame la Commissaire, un peu moins haut qu’auparavant et plus proche du regard pour qu’il y ait une confrontation forte avec la photo. » Les autres « amateurs éclairés », toujours selon les mots de Jean-Philippe Lefèvre, très inspiré par le sujet, pourront présenter leur travail dans les vitrines des commerces dolois sur des formats de 30×40. Le club photo de la MJC servira de relais et les photographes qui n’auraient pas encore été détectés peuvent se faire connaitre. Contact: bruno_artel@yahoo.fr