Pas de gazouillis chez les Gazaouis

On ne vous le cache pas: ça ne rigole pas dans les territoires palestiniens. Pas tellement plus que dans le programme du festival Palestine au Coeur de cette année. Trois films seulement au programme dont un documentaire sur l’enseignement de l’histoire dans les écoles palestiniennes et israélienne  This is my land, un docu-fiction sur Le dernier jour d’Yitzhak Rabin dont l’assassinat en 1995 va plonger la région dans une spirale répressive et sécuritaire, et enfin, une comédie Dégradé mais plutôt noire même si le synopsis vaut son pesant de roquettes: une famille mafieuse vole une lionne au zoo de Gaza et le Hamas décide de lui régler son compte. Venues pour se détendre au salon de coiffure, un groupe de femmes se retrouve pris dans les affrontements et surtout dans l’enfer d’un huis-clos sans climatisation. Laissant un peu de côté l’occupation israélienne, les réalisateurs Arab et Tarzan Nasser (ça ne s’invente pas!) s’intéressent aux conflits internes qui déchirent la société palestinienne. Le Réseau pour une Paix juste au Proche-Orient a aussi préparé une expo « Voyager en Palestine » pour faire patienter dans le hall du Studio tout en s’imprégnant de cette terre promise… mais à quoi? Du 8 au 14 octobre.

capture-decran-2016-10-06-a-22-12-47