Clash à la MJC

Bonne nouvelle pour le Festival Palestine au Coeur. Vincent Peltier a réussi à glisser un quatrième film dans la programmation: Clash de Mohamed Diab dont personne n’a oublié Les Femmes du bus 678 n’est certes ni palestinien ni israélien mais l’Egypte est un pays étroitement lié à la bande de Gaza. Mohamed Diab est, semble-t-il, un abonné des transport en commun puisque Clash est un huis-clos entre manifestant mis à l’ombre dans un fourgon de police pendant les émeutes de l’été 2013. Le film a fait l’ouverture in extremis d’Un Certain Regard au Festival de Cannes mais se trouve pris entre les feux de la critique de l’opposition qui le juge trop condescendant vis à vis de la police et l’étau du pouvoir du maréchal-président Al-Sissi qui lui a imposé cet avertissement en début de film: « Après la révolution du 30 juin, les Frères musulmans ont provoqué des affrontements sanglants pour empêcher la transition pacifique du pouvoir ». Il conviendra donc de prendre le recul nécessaire vis à vis de cette évocation presqu’à chaud qui s’annonce choc. Mais on ne boudera pas son plaisir de cinéphile. Diab fait plus fort que les huit salopards de Tarentino: ils sont jusqu’à 24 dans le panier à salade. On appréciera la performance technique.

Mercredi 12 octobre à 18h00 et les 14, 15, 16 et 17 octobre à 18h30. http://www.mjcdole.com/