Le coup d’éclat des frères Nasser

La semaine dernière, le Miradole a trouvé Michael Moore trop mou et bien pensant. Aujourd’hui, il doit crier son amour pour les frères Nasser nettement plus couillus et inspirés. « Dégradé » est un grand film aussi rusé que fauché qui parle aux tripes et au coeur. La vision de la société palestinienne de Gaza y est cinglante et désespérée, les portraits de ces sept femmes au bord de la crise de nerfs contraintes au huis-clos sont justes et en demi-teinte alors que les hommes au dehors s’entretuent sans discernement. L’image finale et quasi christique est saisissante d’autant que c’est un des frères Nasser (mais lequel au juste?) qui joue le rôle de ce mafieux borderline et amoureux qui défie le Hamas et sa volonté de régir Gaza. On tremble sous les explosions de roquettes et les rafales de Kalashnikov mais on sourit aux traits de cet humour vachard qui zèbre les dialogues écrits au scalpel .

Palestine au Coeur au Studio, une seule autre séance ce lundi 10 octobre à 15h00. Séchez le boulot, c’est à voir absolument !