Publier ROUX ou le dilemme Alibert

On vous avait prévenus: Chloé Alibert est du genre impatiente. Elle a donc pris son destin littéraire en main. Face au silence des maisons d’édition, ROUX, son roman terminé depuis plusieurs mois déjà, est en prévente. La couverture est nickel, le texte comme un long monologue intérieur, urgent, bavard et déjanté, c’est elle-même qui le dit. Un large extrait permet de constater que l’auteure a le sens de la formule. A vous de voir si vous avez le même!

http://littalibert.blogspot.fr/2015/02/extrait-de-roux.html

Si oui.

https://fr.ulule.com/commander-roux/

Dernier détail: si, au moment où nous mettons sous presse, elle n’entend pas entamer de grève de la faim, Chloé Alibert a cessé de s’alimenter en alcool tant que ROUX n’aura pas d’existence matérielle. C’est donc 12 degrés contre 12 euros… pour un livre collector.