On se trémousse chez Barberousse

Décidément, le 11 novembre dolois ne se résumera pas au monument aux morts. Une fois l’hommage rendu, la MJC organise une stage de danses antillaises, une initiation au Gwoka de Guadeloupe avec les musiciens du groupe Mala’ka. Au même titre que le fest-noz, c’est vous dire! le gwoka est inscrit au patrimoine culturel et immatériel de l’humanité. Tradition vivace sur l’île où il est né, cette musique dansée repose sur de nombreux rythmes porteurs de sentiments, ce qui n’empêche pas qu’on va se remuer grave et perdre des litres de sueurs dans la joie et la bonne humeur. Celles et ceux qui connaissent Marie-Christine, la prof de danse, savent de quoi il retourne à ce sujet. Il vous en coûtera 25 euros à condition d’être adhérents, sinon il faut compter le prix de l’adhésion en plus. Qu’on nous permette de redire ici que la carte à 14 euros vous permet de ne payer que 5 € la place de ciné au lieu de 7,50. En six séances,  la carte est amortie. Alors vous allez me faire le plaisir d’adhérer à la MJC et d’aller voir Moi, Daniel Blake de Ken Loach dare dare vu qu’il ne passe que jusqu’au 15 novembre.

Stage de danses antillaises, vendredi 11 novembre de 15h à 17h30 Salle de Danse de la Visitation (Rue Aristide Briand) Renseignements et inscriptions : MJC, tel 03 84 82 00 35