Un train d’enfer au Studio MJC

Manny et Buck parviennent à s'échapper de prison mais en Alaska… et ô Brother… on se pèle les cacahuètes dans ce bout de Zétazunis! Ils rejoignent quand même une gare et montent à bord d'un train. Et hop, c’est parti à travers la forêt pleine de neige, dans le froid et le brouillard! Le conducteur va faire une crise cardiaque et les freins du convoi une embolie ! La température baisse mais la vitesse du train livré à lui-même ne cesse d’augmenter… le rythme de Runaway Train aussi… c’en est même assez stressant, Barbra! Nous avons vu le film à sa sortie en salle. Nous étions jeunes et beaux, altiers et rebelles, on connaissait Macadam Cowboy et Délivrance et on aimait bien Jon Voight ! Mais ça, c’était avant, avant qu’il n’apporte son soutien à Trump après de trop nombreux films sans beaucoup de succès. Mais là, en 1985, il était encore au top. Prévoyez un dufflecoat ou une canadienne: le film donne vraiment froid!
Runaway Train d’Andrei Konchalovsky (1985, 1h51, VOSTF) Mercredi 15 novembre : 20h30 dans le cadre du ciné-club du Studio MJC. Tarifs habituels MJC. Réduction pour les retraités de la SNCF moustachus.