Le Saint-Petersbourg Ballet Theatre parle le langage des cygnes

Ce n’est pas la danse des canards, c’est plus classe et c’est même carrément classique comme ballet! Le Miradole a vu le Saint-Petersbourg Ballet Theatre à la Commanderie en 2012: on était tout en haut et on avait dû voler une photo lors des saluts car au cours des trois premières minutes pendant lesquelles les photos sont autorisées, le rideau était tiré. Le Peterbourgeois est facétieux mais nous ne lui en tiendrons pas rigueur. C’est la même équipe qui remet le couvert ce vendredi, danseuse étoile comprise. Marius Petipa n’a pas dû toucher à sa choré vu que le brave homme est mort depuis belle lurette en Crimée. Et on évitera de vous faire la même blague avec Tchaikovsky qui lui non plus n’est plus là pour se défendre. Dommage pour les royalties parce qu’au même moment l’Opéra national de Russie sillonne la France avec l’exact même programme. C’est pas de la fainéantise, c’est du patrimoine! De toute façon, y a plus de place. Y a un public pour la tradition et contrairement au patinage artistique, Nelson Monfort n’est pas là pour gâcher le show!