Le Printemps des Poètes sans se faire chier

1er mars

La Faune

Et toi, que manges-tu, grouillant ? — Je mange le velu qui digère le pulpeux qui ronge le rampant.

Et toi, rampant, que manges-tu ? — Je dévore le trottinant qui bâfre l’ailé qui croque le flottant.

Et toi, flottant, que manges-tu ? — J’engloutis le vulveux qui suce le ventru qui mâche le sautillant.

Et toi sautillant que manges-tu ? — Je happe le gazouillant qui gobe le bigarré qui égorge le galopant.

Est-il bon, chers mangeurs, est-il bon le goût du sang ? — Doux, doux ! tu ne sauras jamais comme il est doux, herbivore !

Géo Norge est né à Molenbeek (Bruxelles) en 1898, et donc trop tôt pour devenir terroriste ou trafiquant de drogue. Il se contente donc d’être fils de bourgeois, belge, poète et francophone, avant de devenir antiquaire à Saint-Paul-de-Vente et c’est à Mougins qu’il expire dans un état assez avancé. On a trouvé ce poème tout à fait par hasard entre Tardieu et Michaux. Mais on n’est vraiment pas sûr que le reste de sa production soit aussi croustillant.