Pupitres en liberté. Et de 4…

Ça n’a plus la fraicheur de la nouveauté et on est déjà dans l’institution. Aussi serons-nous bref. Le programme complet traine un peu partout et comme d’habitude, ça part dans tous les sens. Il faut toutefois reconnaitre que le programme est bon. Et bien sûr, c’est gratuit sauf pour le concert final. J’imagine que le stagiaire nous trainera bien quelque part mais pour l’heure, on n’est pas trop tenté. Sans oublier qu’il y a le Festival du Film latino… Dole fait vraiment tout ce qu’il faut pour le classique, ensuite y aura les voix et puis les fanfares. Mais on peut même pas avoir Milan Lombardo en concert. Quelle misère!