Y a expérience et expérience

Vendredi 29 juin 20h30 à La Vieille Loye, le dernier café philo de la saison traitera comme le veut la tradition un sujet donné au bac cette année, exposé suivi d’un pique-nique en plein air au vu des prévisions météo caniculaires (pensez à mettre vos vieux au frais!). Le sujet traité retenu par Stéphane Haslé est celui que nous aurions probablement choisi sans pour autant le traiter comme un philosophe: L’expérience peut-elle être trompeuse ? Aussi nous cédons la parole à l’orateur du crépuscule. « Nous réfléchirons aux sens de la notion d’expérience, notion ambiguë qui peut désigner tout aussi bien l’expérience la plus banale de l’homme de tous les jours que les protocoles scientifiques les plus sophistiqués. Nous mettrons à jour les spécificités de chacune de ces expériences. Puis, nous interrogerons l’idée, commune à la plupart des définitions, que l’expérience aurait à voir avec le savoir, qu’elle serait un moyen de connaître. Sans refuser cette dimension, il apparaîtra que la penser seulement ainsi serait probablement la limiter et ne pas en comprendre la nature profonde. L’expérience esthétique, par exemple, en tant que contact avec le beau, ne ressortit pas à la catégorie du savoir. Dans cette perspective, nous nous demanderons si le monde auquel nos expériences nous ouvre doit nécessairement être connu. » Ça sent la métaphysique! A vous de voir!