Gala: le choc des deux mondes

On vous l’avait promis. Le Miradole se lève à l’aube pour vous livrer ses premières impressions sur le gala de danse du Conservatoire. Si la première partie plutôt classique ne nous a pas emballés plus que ça et semble plutôt réservée aux familles qui auront le temps d’admirer leurs virtuoses (mis à part un charmant épisode indien vraiment orientaliste et sophistiqué), le deuxième volet réservait d’excellentes surprises. On vous passe toutes les clins d’oeil chorégraphiques qu’on n’a bien évidemment pas saisis. Le travail avec Dominique Larcher, chorégraphe invité lors d’une masterclass, oblige nos petits classiques à changer leurs habitudes et ils le font avec talent: c’est pas trop long, parfois sans musique et le jeu sur la pénombre et les robes sombres est d’un bel effet. Le stagiaire n’a pas adoré non plus la bande son sauf c’est évident la Rhapsody in Blue et là, Françoise Mourlin s’est carrément dépassée: la chorégraphie est pleine de fun entre maillots de bain à rayures, drague élégante et effet parapluie à grand spectacle. Un vrai délice! La suite n’a pas manqué de sel entre far west, West Side Story et un classique débarrassé des vieilles dentelles soporifiques. Bref on a passé un excellent moment! Ah, vu qu’on était à la générale, vous n’aurez pas les commentaires et les indications scéniques de Françoise Mourlin autant dire que vous manquez 25% du spectacle. Mais bon! Vous avez tout de même deux soirées pour vous régaler. Ce n’est que 5 euros et les moins de 16 ne paient pas: vous leur éviterez un match de foot à la télé et des spécimens de la bourgeoisie locale dans la salle. Prévoyez un carnet de croquis.

Gala de danse du CRD, la Commanderie, vendredi 29 et samedi 30 juin, 20h00, renseignements: 03 84 82 00 45.

Pour les photos, une galerie beaucoup plus classique sera dispo sur le site du Progrès d'ici demain matin.