On annonce bien les Nippons

On sort à peine d’un très beau concert à la chapelle du Sanctuaire de Notre-Dame du Mont-Roland (j’en profite pour l’écrire en entier parce que dans le journal local, ça me bouffe tous mes signes) et on est encore sous le charme. L’organiste Akiko Kan Dieu avait invité des copines, une trompettiste qui répond au curieux nom de Tomoko Ohno et surtout deux sopranos, Kaori Hirosé et Lia Neidhardt, la seconde étant la fille de la première… et mazette… ces deux voix-là quand elles remplissent la chapelle ensoleillée de leur cristal sonore vous laissent entrapercevoir la possibilité de l’existence de l’au-delà. Mais non! restons matérialistes! Il y avait un peu de monde parce que des gamines de Saint-Nicolas nous ont fait marrer avec un carillon humain mais le gros de la troupe était sans doute à Saint-Jean pour le choeur des Roches. Deux concerts gratuits quasiment en même temps, à l'heure de l'Internet, c’est quand même un peu ballot, non? Sinon, le Japon sera omniprésent pendant toute la saison prochaine. On ne vous dit pas tout d’un coup parce qu’il y a pléthores d’infos mais n’oubliez pas ce vendredi 6 juillet une sieste lecture à nouveau avec Jacques Pithioud. Cette fois, le comédien s’attaque au Japon. On ne sait pas exactement par quel bout il va le prendre mais connaissant le lascar, ça vaut le voyage à la médiathèque Albert-Camus entre 12h30 et 13h15. Et le lendemain rebelote avec MAC3 qui s’inaugure au son du koto avec Sachiko Tômu à la Chapelle des Jésuites. Si vous ne savez pas à quoi ressemble le son du koto dans une acoustique ecclésiale, ce sera le soir au jamais. Samedi 7 juillet, à 18h30.