Lidl des Jeunes et de la Culture

On ne va pas cracher dans la soupe: les nouveaux locaux de la MJC sont bien, et même pas mal du tout. Le Miradole était pourtant carrément railleur il y a encore quelques jours: Sombardier, où c’est? Derrière la gendarmerie? Ah bon, mais ça craint, dites donc. Or l’aménagement intérieur est, de l’avis général, réussi. L’accueil n’a plus rien à voir avec une loge de concierge, le directeur n’est plus exilé dans les limbes de son établissement, les animateurs travaillent en open space très « start up » et on pense à y maximaliser l’utilisation de l’espace de travail commun, les photocopieuses et le serveur informatique sont à la vue de tout le monde, derrière leur baie vitrée, il fait tellement bon à l’intérieur qu’on croirait que la clim’ est branchée, il y a trois portes aux toilettes dont une non genrée, tout est de plain pied dans le bungalow, l’agora centrale avec le comptoir est spacieuse et il y a des petits cadres tout mignons suspendus aux cimaises pour égayer les cloisons toute propres, les salles portent les noms de la couleur de leurs fauteuils, rouge, beige ou orange, c’est propre, c’est moderne, c’est même très fonctionnel, ça ressemble à une MJC du troisième millénaire, mis à part le look vendeur chez Monsieur Bricolage de l’animateur de l’animation. Il ne manque rien à part une salle pour deux ou trois activités dans la semaine. Les ateliers de danse semblent caser. P.O.L. prévoit encore un peu de signalétique à l’extérieur parce que l’idée, c’est que le grand public découvre l’existence de la rue Sombardier grâce à la présence de la MJC, vous savez à côté de la nouvelle crèche L’île enchantée, en face du boucher 2 Bruyère Breton qui a fermé, oui, c’est ça, derrière chez les gendarmes.

A ce propos, le Miradole a signalé depuis plus d’un mois à Google que la MJC avait changé l’adresse et sa proposition est toujours en cours. Quant à Google Maps, ses images datent d’avant la crèche.

Alors de quoi ça manque? Qu’est-ce qui fait défaut à ce bâtiment presque flambant neuf où rien ne déborde? Eh bien justement…

… du joyeux bordel, du tag de couleur et de l’humour situationniste

Observez l’enseigne et vous avez l’impression de rentrer dans une institution. Ça pourrait aussi bien être une clinique vétérinaire ou un magasin d’informatique.

Allez, on ne va tout de même pas regretter le carrelage de Barberousse et les rideaux du hall. Mais faudra quand même qu’on sente un peu de désobéissance dans ce local en polystyrène. A moins que l’idée soit de le remettre en l’état à son propriétaire dans quatre ans…

Pour info: la MJC est encore ouverte toute la semaine jusqu'au 13 juillet et une bonne quantité d'affiche de cinéma y est toujours à vendre.